L’ISJT forme les futurs journalistes en favorisant l’immersion, la mise en conditions réelles, l’utilisation de matériel professionnel et l’apprentissage par le terrain.

Priorité à l’immersion !

En matière de journalisme, rien ne remplace la pratique. Si les enseignements théoriques et la culture générale restent deux piliers fondamentaux, l’ISJT a donc construit sa formation autour d’une immersion permanente des étudiants.
En contact quotidien avec le monde des médias –tous les enseignants de l’ISJT sont journalistes en activité–, les étudiants suivent un cursus professionnalisant dès le cycle de Prépa. Les cours techniques, qui privilégient la mise en situation sur le terrain, renforce cet apprentissage par la pratique. De même que les longues périodes de stage et que la Journée de professionnalisation (lire ci-dessous), qui place les étudiants dans la peau d’un véritable journaliste chaque semaine.

Cette volonté de confronter les étudiants aux conditions réelles se traduit aussi par des projets concrets en partenariat avec différents médias : prise de contrôle de l’hebdomadaire Le Journal Toulousain pendant une semaine, construction et animation d’une matinale et présentation de flashs d’information sur la webradio Esprit Occitanie, commentaire en direct de rencontres sportives en audio-description pour les personnes non ou mal-voyantes…
Cette immersion favorise la polyvalence des étudiants, valeur-clé de l’ISJT et véritable atout en vue de leur insertion professionnelle. Elle encourage également les futurs journalistes à réfléchir constamment à la déontologie, à la manière de pratiquer le métier, et aux enjeux des médias de demain.

Les enseignements-clés

  • L’actualité : Chaque jour, les étudiants sont invités à échanger en conférence de rédaction. Débats, analyses et décryptages de l’actualité leur permettent de prendre la parole, de défendre leur point de vue, de découvrir les différents organes de presse et de suivre l’actualité. Un passage important car les cours qui suivent, qu’ils soient théoriques ou techniques, sont adaptés à l’actualité.
  • La journée de professionnalisation : En plus des cours techniques (presse écrite, radio, web, TV, photo), chaque semaine, une Journée de professionnalisation offre aux étudiants la possibilité d’évoluer en conditions réelles, comme dans une véritable rédaction : collaborations avec des médias extérieurs (piges) pour les plus aguerris, et poursuite de l’apprentissage dans le cadre de l’ISJT pour les autres en contribuant au site Les5W.info, le média en ligne de l’école.
  • L’anglais et l’orthographe : Ces matières sont les deux piliers de l’école. Dans une profession où il est parfois difficile de trouver du travail, la différence ne se fait pas uniquement sur des critères techniques. Ainsi, une parfaite maîtrise de l’orthographe et de l’anglais feront des étudiants des profils intéressants pour les rédactions.
  • Les longues périodes de stage : De trois à cinq mois au gré du cursus, les stages permettent aux étudiants de mettre en pratique ce qu’ils ont appris à l’école et de glisser un premier pied dans le monde du travail. Le journalisme étant une profession de réseau, de bons stages peuvent souvent construire une future embauche.
  • La déontologie : Plus qu’une matière à part entière, la notion de déontologie est transversale à l’ensemble du cursus. Que ce soit lors des débats quotidiens en conférence de rédaction, lors des cours de droit des médias ou d’histoire du journalisme, mais aussi et surtout lors de la mise en pratique sur le terrain, les étudiants sont constamment amenés à réfléchir sur la pratique du métier, sur les règles à respecter, et sur le lien de confiance indispensable avec la population qu’ils doivent informer.
  • La culture générale Pré-requis de tout bon journaliste, qui se doit de comprendre le monde qui l’entoure pour pouvoir relater les faits au mieux. Institutions politiques et administratives, histoire, géographie ou encore géopolitique constituent ce socle de connaissances indispensables.
  • Le journalisme de solutions (ou journalisme d’impact) : Politique politicienne, reportages catastrophistes, attentats, guerres, anecdotes people… Les journalistes sont là pour rendre compte de « ce qui se passe dans le monde ». Pourquoi alors ne pas parler des trains qui arrivent à l’heure ? Ce journalisme « de solutions » ou « d’impact » ne peut pas être l’unique règle mais il est indispensable de mettre également en avant les initiatives sociales et environnementales. Une façon de penser et de voir le métier qui sera encouragée tout au long du cursus.

L’équipe pédagogique de l’ISJT

  • Le directeur – Fondateur de l’école, le directeur s’occupe de développement et du rayonnement de l’ISJT. Il reste néanmoins proche des élèves puisqu’il assure les cours de conférence de rédaction (analyse du traitement journalistique de l’actualité) avec les prépas et les 1ere année.
  • Le directeur pédagogique – Présent tout au long de l’année au plus près des étudiants, lui-même journaliste par ailleurs, il répond à toutes les interrogations et s’assure du respect du projet pédagogique. Il est également l’enseignant référent lors des stages, mène les oraux à l’issue de ces derniers et supervise les mémoires de fin d’études.
  • Le rédacteur en chef – Journaliste tri-qualifié (presse écrite, télé, radio), véritable chef d’orchestre de la partie « rédaction » de l’école, il aide les élèves à alimenter Les5W.info, le média en ligne de l’école. Pour cela, il consacre un jour par semaine à chaque classe lors de la Journée de professionnalisation et accompagne les élèves volontaires en dehors des heures de cours.
  • Les professeurs – Journalistes ou professionnels du monde des médias en activité, les formateurs permettent aux étudiants d’acquérir un savoir-faire et un réseau professionnel indispensables à leur réussite.
  • Les intervenants – Pendant l’année, les professeurs puisent dans leurs réseaux pour organiser des rencontres entre étudiants et professionnels qui apportent leur expertise sur différents sujets.

Le matériel des journalistes

Studio télé, studio radio, caméras, appareils photo et enregistreurs professionnels… L’ISJT met à la disposition de ses étudiants le même matériel que ces derniers retrouveront ensuite dans les différentes rédactions .